Presse

« Chanteuse, auteur, compositeur, Annick Tangorra démontre une fois de plus et dans la plus grande simplicité qu’elle compte aujourd’hui parmi les plus émouvantes voix du jazz. Il y a dans sa voix un suave mélange de lyrisme contenu, d’élégance charnelle et de sensualité raffinée. Sa grande aisance rythmique et sa magnifique technique vocale se mettent ici au service d’une musique à la fois festive, langoureuse et mélancolique … » – Didier Lockwood

 

« Ton album est parvenu à me faire partager cette philosophie du bonheur dans tes notes autant que dans tes mots… J’y ai retrouvé aussi les voluptés solaires de Mario Canonge qui avec toi a été le maître d’œuvre de ce projet et dont j’avais eu l’occasion d’admirer les talents de compositeur et chef d’orchestre…» – Jean-Loup Longnon

« Annick Tangorra possède une voix chaude et agréable, elle a de la puissance dans les aigus, un scat personnel , plus un certain charme musical » – JAZZHOT

« La Caraïbe et le Brésil qui ont nourri la diva Annick Tangorra de cette musique métissée dont elle a fait son registre actuel… Dans la lignée des vedettes du Jazz, elle raconte avec romantisme et sensualité des textes et des mélodies qui reflètent l’universalité et l’humanisme. Adorée par le public, son spectacle a été un des moments forts de la programmation … » – Le Matin

« Un Métis Jazz digne des terres du soleil, ses textes imagés et poignants véhiculent l’ême du brassage et l’importance de l’inter culturalité dans notre évolution » – L’expression d’Alger 

« Ecouter Tangorra , c’est devenir accro , se réchauffer au soleil et tomber sous le charme de sa beauté et de sa voix qui coule comme du miel…» – Yeoh Jun Lin Gesnting International Jazz Festival Malaisie 

« … Le jazz chanté dans la langue de Molière n’est pas fréquent. Saluons Annick Tangorra qui honore notre langue comme elle le mérite, au travers de compositions personnelles….. une voix aérienne puissante mais sobre, chaleureuse et entraine à la diction impeccable tout en étant capable d’un scat léger et chaloupé » – Arnaud Stefani

« Sa voix au large registre nou saisit parfois elle se pose comme un oiseau sur une branche puis s’envole à l’infini… À ses côtés, un admirable Mario Canonge » – L’Humanité

« Annick Tangorra c’est une voix lumineuse et belle comme l’étoile du Sud… » – Franckie Bluesy Pfeiffer Paris in the moove

« C’est un jazz résolument métissé de parfums latins, caraïbes et africains que nous propose Annick Tangorra… » – Felix Marciano Jazz Man

« Springtime célèbre le renouveau, la quiétude et l’ivresse d’un Jazz vocal aux influences métissées de teintes soul et latines . L’album de la maturité pour Annick Tangorra, chanteuse mais également auteur, compositeur. Entourée de Mario Canonge qui signe la splendide réalisation de cet album , Tony Rabeson, Thomas Bramerie , et d’Alain Jean –Marie , Arnaud Dolmen et Adriano Tenorio en guests, Annick Tangorra livre un album de maître tout en finesse, élégance et sensualité » – Augustin Bondoux Frémeaux 

« Le 4tet d’Annick Tangorra a captivé le public de l’Espace André Malraux – Claye Souilly… Si les amateurs n’étaient pas encore tout à fait amoureux du Jazz, ils ont, c’est certain, succombé à Tangorra, Mario Canonge – Zacharie Abraham et Arnaud Dolmen. C’est assurément la recette magique pour obtenir l’accord parfait… Je ne connaissais pas Annick Tangorra dont la voix m’a bluffé, j’ai également été vivement impressionné par Mario Canonge. On sent que les quatre artistes sont complices, qu’il sont plaisir à jouer ensemble, c’est un vrai régal…» – La Chaloupe-Coutry

« Le groove afro-caribéen se marie à merveille avec la voix métissée jazzy de cette chanteuse invitée par Didier Lockwood. Ça balance pas mal du côté du Frioul… » – Elle 

« Tangora, réveille en nous l’esprit de la danse, et pour fêter la sortie de  son dernier album, « Confluences », cette chanteuse à la voix chaude  et généreuse nous invite au New Morning …. » – Gala

« Repérée par Didier Lockwood qui l’accueille dans  son label Ames, Annick Tangorra chante en français un jazz métissé et voyageur, entre Afrique, Caraïbes et Amérique du sud, servi par d’excellentes compositions personnelles et portées par des musiciens parfaits tels Mario Canonge, Emmanuel Bex… » – La Terrasse

« Annick Tangorra dazzled everyone by her sensational voice. She sung her songs in a number of languages including Creole, English, Latin, and French. The singer, songwriter, and composer comes from a French-Italian background with a great influence of Caribbean and afro-Latin jazz. Her warmth and radiance was reflected in her performance and kept the audience wanting more. » – Yasmin Pascual Khalil, Borneo Jazz Festival

« Next up was singer Annick Tangorra’s quartet, which ran through a highly polished set of songs from the singer’s album Confluences (AMES, 2009). The title of the album is appropriate, as Tangora’s music draws from myriad sources: jazz, bolero, rumba, French chanson and the rhythms of the Caribbean, all colored the music. Tangorra’s powerful voice was matched by her commanding stage presence. The warmth of her personality—whether singing in French, Spanish, Portuguese or English—infused and defined the music. Annick not only displayed great dexterity linguistically, but also stylistically. Whether scatting on her original arrangement of Irish singer Van Morrison’s « Moondance, » or caressing the lyrics of the pretty « Lolita, » Annick Tangorra’s confident performance was both » – Ian Patterson, , Borneo Jazz Festival